Comprendre le mécanisme de la douleur

La douleur n’a pas seulement une fonction d’alarme. Elle doit aussi disparaître lors du processus de guérison. Mais existe-t-il un anti-douleur naturel pour chaque cas? Pour répondre à cette question, il faut énumérer les différents types de douleurs.

Les douleurs nociceptives sont les douleurs qui interviennent pour prévenir l’organisme d’un risque de dommage pour celui-ci. Par exemple, le fait de retirer vivement sa main en cas de brûlure (réflexe commandé par la moelle épinière), ou  le fait de se faire une entorse. Ce sont des douleurs causées par les nerfs présent sur tout l’ensemble de notre corps. Ces douleurs sont faciles à traiter.

Les douleurs chroniques sont les douleurs liées aux migraines, à l’arthrose, etc.

Anti-douleurs naturels contre le mal de tête

Enfin les douleurs nerveuses ou douleurs neuropathiques sont les douleurs liées aux maladies comme le diabètes ou le VIH.

Dans le trajet de transmission de la douleur, il existe des mécanismes physiologiques qui modulent son intensité. Les chercheurs Ronald Melzack et Patrick Wall les ont appelé « les Portes ». Ces portes s’ouvrent plus ou moins pour transmettre la douleur en fonction de la gravité du traumatisme causé à l’organisme. Ces portes se trouvent pour la plupart dans la moelle épinière et le cerveau. Il existe des freins pour empêcher de véhiculer tout ou partie de la douleur comme l’endorphine (composant naturel de la morphine en 10x plus puissant). De plus, une douleur peut en annuler une autre si elle est plus forte. Un massage ou une pression sur la douleur est un moyen de limiter celle-ci et les antalgiques (paracétamol, aspirine) sont eux aussi des freins à la douleurs.

Enfin, il existe des anti-douleurs naturels pour quasiment l’ensemble des cas. Nous allons dresser une liste exhaustive des anti-douleurs les plus efficaces.

Anti douleur naturel contre les douleurs nociceptives ou physique

Par quoi remplacer l’Aspirine, le Dolipran and co? Pour choisir un antidouleur naturel, il faut diviser les douleurs physiques en 2 catégories.

            – Les douleurs passagères (aigües)

             – Les douleurs récurrentes (de plus de 3 mois)

Il est important de noter que inflammation et douleur vont toujours de pair. Donc s’attaquer à l’inflammation permet de supprimer l’origine du mal. Les remèdes naturels qui existent offrent les mêmes effets que le paracétamol mais sans les inconvénients de celui-ci.

Le curcuma ou la curcumine et les curcuminoïdes

effet anti douleur du curcuma

Les curcuminoïdes sont des composants présent dans le curcuma, la curcumine étant le principal. Des études démontrent que les substances du curcuma ont un effet aussi puissant que la cortisone et que l’ibuprofène pour le traitement de tout type d’inflammation. Par exemple, les douleurs articulaires, l’irritation du colon, les douleurs prémenstruelles et les blessures.

Attention, bien que l’épice a des vertus, sa capacité antidouleur n’est pas présente en raison d’une densité trop faible en curcumine lors de la cuisson. De plus la substance étant difficile à digérer, il faut consommer environ 2g de gélules adaptées pour une digestion facile afin que les effets anti-douleurs soient efficaces.

Le gingembre, anti-douleur naturel vieux comme le monde

gingembre anti douleur millenaire

Le gingembre est un anti-douleur naturel utilisé depuis des millénaires dans la médecine ayurvédique (Inde antique) pour les traitements anti-inflammatoires. Il est aussi connu contre les nausées et les douleurs d’avant règles pour les femmes. Il est aussi efficace contre les douleurs articulaires (rhumatisme, polyarthrite) et les douleurs musculaires. L’avantage du gingembre est que l’on peut consommer sa racine fraiche soit en infusion ou directement dans les plats. Pour que les effets anti-douleurs soient efficaces, il faut consommer au minimum 500 mg par jour. De plus des compresses de gingembres peuvent être directement appliquées sur les zones du corps douloureuses pendant 30 min en évitant les muqueuses.

Le saule blanc

Bien avant l’apparition de l’aspirine, l’écorce de saule était utilisée pour ses vertus contre la fièvre, contre les inflammations et contre les douleurs. L’aspirine est un dérivé synthétique de la salicine présente dans l’écorce de saule.

L’avantage de l’écorce est qu’elle ne provoque pas les effets secondaires de l’aspirine. Elle agit tout aussi efficacement mais moins rapidement. Cependant, les effets durent plus longtemps.

Le dosage en salicine est entre 60 et 240 mg par jour. Il faut bien consulter la teneur de ce composant lors d’achat de complément à l’écorce de saule.

C’est aussi un anti-douleur naturel contre les douleurs chroniques: arthrose, migraine, etc…

les omega 3

Les omega 3 font partie des acides gras où l’on trouve le plus de documentation. Ils agissent en limitant la création des molécules inflammatoires et en stimulant la création des molécules anti-inflammatoires. Les résultats sur l’organisme sont très nets et ils permettent de diminuer la consommation des médicaments antalgiques. Il faut en consommer 2 à 3 grammes par jours mais malheureusement les résultats ne se font ressentir que 2 à 3 mois après. Parfois plus rapidement mais cela dépend des personnes. Pour garantir leur efficacité, il faut réduire en parallèle la consommation d’huile de tournesol et de margarine (omega 6).

L’harpagophytum, l’anti-douleur naturel qui mérite d’être protégé

La racine de l’harpagophytum ou griffe du diable est originaire d’Afrique du Sud et elle est traditionnellement utilisée comme anti-douleur naturel et contre la fièvre. Son principe actif est l’harpagoside. De plus, Il est recommandé pour traiter l’arthrose et diminuer la douleur des tendinites. La plante est plus efficace que le VIOXX, cet antidouleur a été retiré du marché à cause des soupçons sur celui-ci car il aurait provoqué des problèmes cardiaques pour des milliers de personnes.

L’harpagophytum permettrait soit de supprimer, soit de diminuer la consommation de médicaments antalgiques et de réduire les effets secondaires de ces derniers. Les études montrent que ses effets sont rapides mais qu’il faut attendre 3 mois pour avoir une action complète sur l’organisme.

Il faut une dose journalière de 50 à 100 mg d’harpagoside pour que les résultats soient ressentis. Malheureusement, l’Harpagohytum est une plante en voie de disparition et il faut bien prendre garde de consommer des gélules issues de cultures raisonnées.

Curcuma, curcumine et curcuminoïde

Le curcuma est aussi efficace pour les traitements des douleurs chroniques. L’article expose les effets de la curcumine ci-dessus.

Anti-douleur naturel contre les douleurs nerveuses ou neuropathiques

Les médicaments antalgiques (Dolipran, Aspirine, etc…) n’ont pas ou peu d’effets sur les douleurs nerveuses, les autres médicaments comme les antidépresseurs ont des effets secondaires parfois trop important par rapport aux résultats escomptés.

L’acétyl-L-carnitine

Ce nutriment est un dérivé de la carnitine. C’est un acide aminé utile pour le traitement des douleurs sur des maladies très précises et contre lesquelles il y a normalement peu de solutions. Les douleurs dues au diabète et au VIH sont malgré tout bien diminuées grâce à un traitement de fond. Il y a même une régénération des tissus nerveux pour les malades du diabète au bout de 6 mois. La dose conseillée est de 3g par jour avec une répartition sur l’ensemble de la journée.

Par contre, la carnitine ne fait pas perdre du poids contrairement aux idées reçues.

L’acide Alpha Lipoïque

Cet antioxydant puissant a également une bonne efficacité contre les douleurs neuropathiques, en particuliers contre le diabète. Plusieurs études ont démontré qu’il diminuait la douleur et ralentissait la progression des lésions nerveuses des personnes diabétiques. Une dose de 600 mg est efficace.

La Capsaïcine

La Capsaïcine est une molécule du piment qui agit contre la douleur. Elle est généralement utilisée par voie cutanée 3 à 4 fois par jours. Il est possible de ressentir une sensation de brûlure lors de l’application mais elle s’estompe rapidement. Attention, il ne faut pas appliquer la Capsaïcine sur les muqueuses.

La Mélatonine, l’anti-douleur naturel le plus connu

Il s’agit de loin de la molécule naturelle la plus efficace contre les douleurs nerveuses. Elle est aussi puissante que la morphine mais sans l’effet d’accoutumance ni les effets secondaires. La Mélatonine est surtout connue pour réguler le cycle du sommeil. L’idéal est donc de la prendre le soir 30 minutes avant le coucher.

De très bons résultats ont été notés pour des douleurs récalcitrantes comme l’endométriose et le cancer.

La seule différence entre la régulation du sommeil et ses effets antidouleurs réside dans le dosage. 1 à 2 mg suffisent pour le sommeil quand  10 à 20 mg sont nécessaires pour les douleurs neuropathiques.

Le seul effet secondaire qui peut survenir est une légère sensation d’ébriété ou de fatigue résiduelle le lendemain.

Anti-douleur naturel : conclusion

Voici une liste exhaustive de différents anti-douleurs naturels en fonction des douleurs ressenties. Beaucoup sont facilement accessibles et surtout il n’ont pas ou très peu d’effets secondaires par rapport à certains médicaments antalgiques. En revanche, en aucun cas un anti-douleur naturel ne peut se substituer à un traitement médical spécifique en cas de maladie.

Attention, avant de passer commande de compléments pour traiter la douleur, il peut être nécessaire (dans certains cas) de consulter un médecin pour s’assurer de supporter un tel traitement (allergie).

Articles associés: